-A +A
Partager sur Facebook
MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE


Pierre Boulianne, président

Bonjour à toutes les infirmières et à tous les infirmiers de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Nord-du-Québec,

En ce printemps un peu tardif, c'est avec plaisir que je m'adresse à vous par le biais de votre cyberjourn@l. D'une parution à l'autre, ce bulletin attire de plus en plus votre attention, ce qui démontre votre intérêt croissant pour les affaires courantes de l'Ordre régional et réussit à vous tenir informé régulièrement.

MISTRAL

Je désire vous rappeler que la plateforme Mistral de téléapprentissage est en cours de déploiement. Je vous invite à consulter la rubrique Babillard pour en savoir plus.

FORMATION DE LA RELÈVE

Il y a également le dossier de la formation de la relève. Je vous fais ici un bref rappel des conditions de transition prévues dans la proposition de l'OIIQ :

La proposition de l'OIIQ vise la relève infirmière, c'est-à-dire la future génération d'infirmières qui aura à répondre, au cours des 30 prochaines années, aux besoins de la population dans le domaine de la santé.

  • Deux cheminements de formation existent déjà. Plus de 40 % des infirmières de la relève formées au DEC choisissent déjà de poursuivre au baccalauréat dans le cheminement DEC-BAC. 
  • Ce cheminement est accessible dans toutes les régions du Québec. Dans 45 cégeps, les trois premières années de formation (DEC) sont offertes, tandis que 9 universités offrent les deux années subséquentes (baccalauréat).
  • Au terme de leur DEC, il sera possible pour les futures infirmières d'arriver sur le marché du travail avec un statut d'interne prévu et rémunéré en vertu des conventions collectives.
  • Partout où la norme d'entrée à la profession a été rehaussée au baccalauréat, notamment dans toutes les autres provinces canadiennes, les demandes d'admission dans les programmes de formation infirmière ont augmenté.

Pour les membres

  • Certaines garanties sont déjà prévues, comme la reconnaissance du permis d'exercice de toutes les infirmières et de tous les infirmiers. On s'attend à ce que le groupe de travail interministériel jette les jalons d'autres engagements d'ici la fin de ses travaux, dans un peu plus de deux mois.
  • Le Québec maintiendra un effectif de plus de 72 000 infirmières et infirmiers, soit le nombre actuel, et ce, même durant la période de transition.
  • Il faut agir maintenant, parce qu'un tel changement prend du temps à porter ses fruits. On prévoit cinq années de transition, ce qui laisse amplement le temps pour ajuster les capacités d'accueil des universités ou encore pour négocier l'unification des deux classes d'infirmières, un souhait exprimé par une majorité des infirmières et infirmiers du Québec.

DROIT DE PRESCRIRE

Le jeudi 11 avril 2013, l'OIIQ a présenté en conférence de presse sa demande d'obtenir, pour les infirmières et infirmiers du Québec, le droit de prescrire des analyses de laboratoire et certains médicaments. L'annonce de cette requête marque le début de la campagne annuelle de l'OIIQ.

Je vous invite à consulter la rubrique Babillard pour en savoir plus et pour appuyer les solutions proposées par l'OIIQ.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE RÉGIONALE

Comme vous pouvez le constater, il y a encore beaucoup de pain sur la planche et je vous rappelle que l'assemblée générale annuelle régionale (AGAR) se déroulera le jeudi 13 juin 2013 à 17 h 30 à l'hôtel Universel d'Alma. N'oubliez pas de remplir le bulletin pour être désigné délégué, sur le site de l'Ordre régional à la rubrique Règlements.

Je vous souhaite à tous un très beau printemps et une belle période estivale.

Le président,
Pierre Boulianne

Recherche

Mots clés

TD