-A +A
Partager sur Facebook
ACTUALITÉS RÉGIONALES

ACTUALITÉS RÉGIONALES

AGA et Congrès de l'OIIQ

Les délégués élus lors de l’Assemblée générale de l’Ordre régional au printemps dernier se sont réunis les 20 et 21 novembre 2017 au Palais des congrès de Montréal pour la 97e Assemblée générale annuelle (AGA) ainsi que pour le Congrès de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

En effet, chacun des ordres régionaux est représenté par un nombre spécifique de délégués lors de l’AGA de l’OIIQ, selon le nombre de membres inscrits dans chacune des régions. Chaque délégué représente 75 membres de sa région respective et est appelé à se prononcer sur des questions soumises lors de l’assemblée des membres.

AGA OIIQ
Près de 1 000 délégués de toutes les régions du Québec ont assisté à la 97e Assemblée générale annuelle de l’OIIQ

C’est avec émotion que la présidente de l’OIIQ, Lucie Tremblay, a dû livrer son rapport de la présidente, annonçant à tous les délégués de l’assemblée qu’elle serait à la tête de l’OIIQ pour sa dernière année. En effet, la Loi no 11 limite la présidence à trois mandats (entre deux et quatre ans).

Des dossiers importants ont été discutés, entre autres la modification du Code des professions avec la Loi n11, la prescription infirmière pour les titulaires de DEC et le rôle élargi des infirmières praticiennes spécialisées.

Le Congrès a par la suite pris son envol sous le thème « Profession infirmière, profession affirmée ». Nous avons eu droit à des invités de marque et à des sujets motivants. Regroupés en cinq thématiques (pratique clinique, encadrement clinique, organisation des soins, recherche et OIIQ), ce sont 35 ateliers qui étaient disponibles pour les participants. Chacun pouvait facilement y trouver son compte selon ses intérêts professionnels et personnels.

Sylvie Massé
Sylvie Massé, directrice des soins infirmiers du CIUSSS Saguenay–Lac-Saint-Jean, a participé au panel de discussion pour une collaboration intraprofessionnelle réussie pendant le Congrès annuel de l’OIIQ

Des grandes conférences sur différents thèmes ont été présentées, dont le leadership infirmier, la collaboration intraprofessionnelle au service du patient et une réflexion inspirante sur l’épanouissement dans l’exercice de notre profession.

Bravo aux organisateurs et c’est un rendez-vous les 5 et 6 novembre prochains pour la prochaine édition!

Annick Simard
Infirmière clinicienne en centre d’hébergement du territoire de Dolbeau-Mistassini
Membre du Conseil de section de l’ORIISLSJNQ et responsable du Cyberjournal.

Soigner dans le grand nord

Les étudiants Michaël PerronLaurie VilleneuveNicholas Boudreault et Naomi Philion-Coutu et leur enseignante, Nancy Vaillancourt, se sont rendus dans le village inuit de Puvirnituq (1 800 habitants). Ils ont été invités à prodiguer des soins infirmiers à la population en touchant à tous les domaines.

Ils ont ainsi pu découvrir une nouvelle culture, mais aussi rencontrer Carole Beaulne, infirmière en santé communautaire au Centre de santé Inuulitsivik et lauréate d’un prix Florence en 2015, qui travaille à l’amélioration de la santé et du mieux-être de la communauté de Puvirnituq, qu’elle a adoptée il y a près de 40 ans.

Carole Beaulne
Rencontre avec Carole Beaulne

Leur séjour a fait l’objet d’un reportage diffusé dans l’émission Je suis votre infirmière du Canal Savoir.

À propos de Nancy Vaillancourt

Nancy Vaillancourt
Nancy Vaillancourt

Infirmière depuis 20 ans, Nancy Vaillancourt transmet sa passion pour la profession aux étudiants du Cégep de Chicoutimi depuis 14 ans, dont trois comme coordonnatrice de département et de programme en soins infirmiers. Mireille Jean, députée de Chicoutimi, lui a récemment rendu hommage devant les parlementaires à Québec pour sa grande contribution au projet CChic dans le Nord.

Qu’est-ce que CChic dans le Nord?

En 2015, à l’occasion d’un stage en soins infirmiers au Nunavik, dans baie d’Hudson, Mme Vaillancourt découvre la communauté inuite de Puvirnituq, qui lui inspire le projet unique au Québec, intitulé : CChic dans le Nord.

CChic dans le Nord, c’est un stage où quatre étudiants en soins infirmiers du Cégep de Chicoutimi, accompagnés d’une enseignante, prodiguent des soins au centre de santé d’Inuulitsivik à Puvirnituq.

Outre le développement des compétences en soins infirmiers, ce séjour permet de sensibiliser les jeunes à l’existence de valeurs différentes et de besoins spécifiques des gens du Nord-du-Québec. Cette grande aventure humaine renforce, sans aucun doute, les liens entre les différentes communautés de l’ensemble du Québec.

En 2017, grâce au projet CChic dans le Nord, Nancy Vaillancourt a reçu, en 2017, le prix Margot Phaneuf dans la catégorie Contribution au milieu.

À noter que cet article est tout d’abord paru dans l’infOIIQ le 18 décembre 2017.

Portrait de l'effectif infirmier 2016-2017

Portrait effectif infirmier

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a récemment dévoilé que 74 469 infirmières et infirmiers étaient inscrits au Tableau en 2016-2017, soit 263 membres de plus que l’année précédente. Par ailleurs, l’OIIQ a délivré quelque 3 400 permis d’exercice pour la même période. Toutefois, à la fin de l’exercice, soit au 31 mars 2017, 17 % de ces nouveaux titulaires de permis n’avaient toujours pas d’emploi au Québec.

Saguenay–Lac-Saint-Jean : 85 % de la relève infirmière toujours dans la région cinq ans après l’entrée dans la profession

Au 31 mars 2017 :

  • 2 696 infirmières et infirmiers exerçaient la profession dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, soit 3,8 % de l’effectif provincial.
  • Légère augmentation de 0,3 % de l’effectif infirmier de la région en 2016-2017, soit un taux de croissance similaire à celui de l’ensemble du Québec.
  • 9,7 infirmières pour 1 000 habitants, alors que la moyenne provinciale de 8,4.

Particularités de la région :

  • Le taux de rétention de la relève infirmière le plus élevé du Québec : 85 % exerçaient toujours dans la région cinq ans après l’entrée dans la profession.
  • L’effectif infirmier du Saguenay–Lac-Saint-Jean est le plus jeune du Québec, notamment grâce à cette relève qui demeure dans la région. Il s’agit de la seule région du Québec où l’âge moyen est passé sous la barre des 40 ans au cours des dernières années, s’établissant à 39,3 ans; près de 40 % de l’effectif. 

» Lisez le communiqué de presse pour Saguenay–Lac-Saint-Jean

Pour en savoir davantage 

» Portrait régional de l’effectif infirmier et de la relève infirmière 2016-2017 – Saguenay–Lac-Saint-Jean/Nord-du-Québec

» Portrait sommaire de l’effectif infirmier du Québec 2016-2017

» Rapport statistique sur l’effectif infirmier 2016-2017 : Le Québec et ses régions

» Portrait de la relève infirmière 2016-2017

Recherche

Mots clés

TD