-A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Réflexion sur l'importance de l'examen clinique dans ma pratique infirmière

Faire une différence

L'examen clinique est à la base de tout contact avec chacun de nos patients. Ce qui résulte de notre jugement après nos observations peut faire toute la différence. Dans notre pratique, on doit d'emblée, à chaque visite, procéder à une évaluation. Lors des visites à domicile, des tournées dans les chambres à l'hôpital, au triage à l'urgence ou encore au téléphone, lorsqu'on effectue un suivi téléphonique, ou lorsqu'on confirme un rendez-vous. L'examen clinique fait partie de la pratique courante. Il est d'une importance cruciale dans le domaine des soins de la santé. Toutes les infirmières doivent acquérir les habiletés nécessaires pour faire un examen clinique, et ce, à l'intérieur d'une entrevue bien structurée. De plus, il faut savoir être flexible. L'examen doit être adapté à chacun et à chaque situation.

Toute évaluation infirmière mène à une conclusion. Cette conclusion détermine à son tour les hypothèses diagnostiques possibles. Ces hypothèses nous permettent de déterminer l'urgence de la situation, de comprendre les souffrances vécues par la personne et d'envisager la réponse immédiate et les traitements les plus appropriés.

Le questionnaire de type « PQRSTUIA » et le regard clinique que porte l'infirmière sur son patient dans le cadre de l'examen clinique donnent des pistes sur la gravité de l'état de la personne, sur les mesures de précaution à prendre, sur les antécédents, les symptômes, la médication, le niveau de douleur, les traitements en cours, etc. Chaque entrevue poursuit le même but : bien comprendre ce qui se passe et essayer de découvrir la cause. Par contre, au-delà de l'entrevue, il y a une personne. Chaque personne est unique et chacune des collectes de données se fait différemment selon l'état de la personne, son vocabulaire, son âge, son langage, son niveau de développement, etc.

Avec l'expérience, il devient de plus en plus facile de déceler différentes problématiques, seulement en observant. Par exemple, la détresse respiratoire ou la douleur. Par ailleurs, lorsque l'examen est complété par la palpation et l'auscultation, la grande majorité des troubles qui demandent une action immédiate peut être décelée, ce qui nous permet de diriger rapidement la personne vers un autre professionnel.

Lorsque l'examen est complété et que les résultats apparaissent normaux, il s'agit de rassurer la personne et de faire un enseignement au patient qui obtient un effet positif en voyant diminuer son anxiété.

Même dans les cas où un symptôme est clairement identifié et un trouble soupçonné, le fait de savoir ce qui en est, grâce à l'avis (sans diagnostic médical bien sûr) de l'infirmière, peut faire diminuer l'anxiété de la même façon. Voilà différentes raisons pour lesquelles l'examen clinique est si important. 

Quelques expériences cumulées à ce jour en lien avec l'examen clinique

Étant infirmière depuis quelques années, j'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de faire des examens cliniques de nature urgente et d'autres qui nécessitaient plutôt de la réassurance, de l'accompagnement, de l'enseignement et de l'écoute. À l'urgence, il n'était pas rare de recevoir des patients polytraumatisés chez qui, à la suite de l'examen clinique, une hémorragie interne avait été décelée. En médecine chirurgie, il m'est arrivé au moins deux fois de déceler un œème aigu du poumon (OAP) au milieu du quart de nuit. Dans les deux cas, c'est l'observation des signes et des symptômes externes et l'auscultation pulmonaire qui ont permis une identification rapide des problèmes. L'appel au médecin a été aussi très rapide.

Depuis plus de deux ans, je suis au soutien à domicile. Ici, on apprend vite que l'examen clinique est un acte infirmier de la plus haute importance. Elle est à la base de l'implantation des soins, du PTI et du PSTI. C'est à la suite de l'évaluation initiale de l'infirmière que tout le reste devient possible.

Plus récemment, j'ai identifié, à la suite d'un examen clinique, une péritonite probable faisant suite à une intervention chirurgicale (résection intestinale). À mon arrivée au domicile, l'homme âgé de 71 ans était en position recroquevillée dans son fauteuil au salon. À l'inspection, son visage était crispé et, à l'examen physique, il a été possible de constater que son abdomen était distendu et dur. Au test de percussion, il y avait matité. Comme cela s'ajoutait à un pouls rapide et à de la fièvre, il y a eu un transfert immédiat au centre hospitalier. Après mon constat qu'il y avait urgence, je devais rassurer le patient et demeurer calme, afin de diminuer sa haute anxiété.

Tout au long de l'intervention, jusqu'à l'arrivée des ambulanciers, j'ai pris des notes comme j'ai l'habitude de le faire (date, heure, état et positionnement à l'arrivée, faciès, signes vitaux, symptômes, patient rassuré, etc.). L'homme de 71 ans a, dans ce cas-ci, subi une nouvelle intervention chirurgicale, puis il est revenu à domicile.

Être efficace et assurer la qualité de mes soins

Nul doute que le développement de mes compétences en examen clinique est utile, et c'est certainement ce qui a permis de sauver la vie de ce client à domicile. Enfin, je suis une infirmière débutante, mais avec de la pratique et la mise à jour de mes connaissances, je deviendrai de plus en plus efficace dans la compréhension de ce que vit la personne que je soigne et dans l'aide que je pourrai lui apporter.

Véronique Desbiens, inf., B. Sc. (c)

Étudiante à l'UQAC

Recherche

Mots clés

TD