-A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

DU NON-VERBAL À LA SYNERGOLOGIE

Par Mélissa Lavoie, présidente du Comité d'actualisation professionnelle

La relation infirmière-client est au cœur de la pratique clinique infirmière (Shattell, 2004). En effet, l'infirmière se doit d'avoir la compétence d'entrer en relation avec le client pour être en mesure de bien l'évaluer et de l'aider. Dans une telle perspective, une bonne communication est indispensable à l'exercice de la profession infirmière, et ce, à différents égards (Reny, 2012). D'une part, la communication infirmière-client est un élément primordial pour aider la personne soignée à composer avec ses besoins de santé et pour lui transmettre de l'information (Reny, 2012). D'autre part, la communication infirmière-collègues est une composante clé afin que la personne soignée reçoive des soins personnalisés et appropriés. Dans ce carrefour d'échanges, l'infirmière est souvent le pivot de la communication entre la personne soignée et les autres membres de l'équipe soignante (Société de protection des infirmières et infirmiers du Canada, 2006). La communication est donc une compétence qui nécessite des connaissances et des habiletés particulières (Reny, 2012).

La communication

La communication est définie par Phaneuf (2011) comme étant un échange entre des personnes qui permet de faire connaître à autrui ce que la personne perçoit, pense ou ressent. Elle est généralement effectuée par l'intermédiaire de deux modes, soit le mode verbal et le non verbal (Kosier, Erb, Berman, & Burke, 2000). Bien que les deux modes de communication puissent se produire simultanément, la majorité des communications sont réalisées dans le mode non verbal (Burger, 2009; Kosier, et al., 2000; Roberts & Bucksey, 2007). Il a d'ailleurs été démontré que la communication non verbale est particulièrement importante pour véhiculer les informations de nature émotionnelle et relationnelle (Knapp & Hall, 2009; Manusov & Patterson, 2006). Ce mode de communication s'avérerait souvent plus fiable, étant en grande partie inconscient (Burger, 2009) involontaire et instinctif (Devirieux, 2007).

La communication non verbale

Les patients utilisent consciemment ou inconsciemment plusieurs signes de communication non verbale pour communiquer (Touchène, 2011, juin-juillet). L'importance de leurs significations exige de s'y arrêter pour les reconnaître, les comprendre et en approfondir les manifestations. Selon Phaneuf (2011) la communication non verbale peut servir à :

  • exprimer les sensations, les émotions et les sentiments d'une personne;
  • appuyer, renforcer, modifier, atténuer et même contredire des paroles;
  • réguler les échanges entre des personnes;
  • établir des liens significatifs avec des personnes et les maintenir;
  • affirmer son image comme professionnelle.

La communication non verbale comprend tout ce qui peut être saisi par les cinq sens, mis à part la parole et l'écrit. Les signaux non verbaux pouvant être observés sont (Burger, 2009; Lamiot, 2009, décembre; Phaneuf, 2011; Touchène, 2011, juin-juillet) :

  • les gestes corporels (des mains, de la tête, des jambes, du corps);
  • les expressions ou les mimiques du visage;
  • le contact visuel ou les regards (fixe, fuyant, circulaire);
  • la respiration ou les bruits (tels que la toux, un soupir);
  • la posture;
  • le toucher;
  • l'utilisation de l'espace;
  • la distance entre les personnes;
  • l'apparence physique;
  • l'intonation de la voix;
  • les relations aux objets (telles que la manipulation d'un stylo, des boutons de sa veste, etc.);
  • les sensations physiologiques (telles que la coloration de la peau, le tremblement, la transpiration);
  • ...

L'exercice infirmier actuel est-il sensible à tous ces messages que livre la communication non verbale? Même si elle influence les interactions lors d'échanges, elle demeure encore aujourd'hui incomprise ou mal interprétée (Jones & LeBaron, 2002). Ceci peut s'expliquer par le fait que ce mode de communication est plus complexe à maîtriser, reflétant les sentiments et les pensées de la personne (Burger, 2009). L'utilisation des deux modes de communication est importante pour concevoir des interventions afin d'améliorer les aptitudes à la communication des patients ainsi que des professionnels et afin de promouvoir une approche centrée sur le patient (Levinson, Lesser, & Epstein, 2010).

De la communication non verbale à la synergologie

La communication non verbale dans la relation infirmière-client doit permettre à l'infirmière de développer une relation de confiance et de qualité avec la personne soignée. Pour ce faire, l'infirmière a besoin d'outils pour mieux comprendre ce mode. En 1986, Philippe Turchet, chercheur en sciences humaines, a développé une méthode de lecture de la communication non verbale nommée la synergologie. Cette discipline permet de capter le fonctionnement de l'esprit humain à partir de la structure du langage corporel. Selon cette discipline, l'observation de l'être humain semble permettre l'accès aux émotions et donc en partie aux pensées d'une personne (Synergologie.org, n.d.).

La synergologie est maintenant aux portes des sciences infirmières. Afin de mieux outiller les infirmières dans le domaine de la communication non verbale, le Comité d'actualisation professionnelle de l'Ordre régional des infirmiers et infirmières du Saguenay – Lac-Saint-Jean/Nord-du-Québec a sollicité les services de Christian Martineau, synergologue, pour animer le souper-conférence qui aura lieu le 11 octobre prochain (voir information ci-dessous). Le comité vous invite à y assister en grand nombre. Grâce à votre participation, cette activité sera très dynamique!

Information sur le souper-conférence

Du non-verbal à la synergologie

Conférencier : Christian Martineau, synergologue
Date : Jeudi 11 octobre 2012 à 18 heures
Lieu : Hôtel Le Montagnais
Heures d'activités de formation continue (non accréditées) : 1 h 30
Prix du billet : Membre : 20 $; Non-membre : 25 $

Résumé de la conférence

Seriez-vous capable de lire le non-verbal de vos patients? Seriez-vous capable de lire le non-verbal de vos collèges et docteurs? Seriez-vous capable de lire l'épuisement professionnel simplement en regardant les yeux d'une patiente ou d'un patient? Pouvez-vous lire les émotions en un rien de temps?

C'est ce que vous offre votre Comité d'actualisation professionnelle! Une conférence sur le non-verbal avec un véritable spécialiste, Christian Martineau, synergologue. Vous avez aimé l'émission Lie to me? Passez maintenant du rêve à la réalité!

Depuis plusieurs années, Christian Martineau travaille comme formateur auprès de différentes entreprises, associations et paliers de gouvernement, comme les Forces canadiennes, afin d'offrir un produit crédible sur le non-verbal. Monsieur Martineau sillonne le Québec pour présenter cet indispensable outil qu'est la synergologie.

À titre de conférencier et formateur en synergologie, Christian Martineau peut donner un sens à plus de 2 500 gestes inconscients.

Cette conférence, à la fois sérieuse et divertissante, vous fournira, en termes simples et présentations audiovisuelles à l'appui, des outils concrets, pratiques et faciles d'application. Ainsi, la conférence offre 10 outils pratiques d'interprétation (10 clés) méconnus, mais d'une utilité inouïe dans la communication, et ce, dès la conférence terminée. Venez voir ce qui semblait invisible auparavant!

Si le non-verbal représente vraiment 55 % de la communication, comment refuser un tel cadeau? Parlez-en à vos amis et collègues…

Une incroyable conférence appuyée par plus de 25 vidéos, un coup de foudre assuré!

Références

Burger, J. (2009). Communiquer (K. Philibert, Trans.). In P.A. Potter & A. G. Perry (Eds.), Soins infirmiers : Fondements généraux (3 ed., Vol. 1, pp. 216-233). Montréal : Chenelière Éducation.
Devirieux, C. J. (2007). Pour une communication efficace : Entre les personnes, dans les groupes, avec les médias, en temps de crise. Québec, QC : Presses de l'Université du Québec.
Jones, S. E., & LeBaron, C. D. (2002). Research on the relationship between verbal and nonverbal communication: Emerging integrations. Journal of Communication, 52(3), 499-521.
Knapp, M. L., & Hall, J. A. (2009). Nonverbal communication in human interaction (7 ed.). Boston, MA: Wadsworth, Cengage learning.
Kosier, B., Erb, G. L., Berman, A., & Burke, K. M. (2000). Fundamentals of nursing: Concept, process and practice (6 ed.). Upper Saddle River, NJ: Prentice-Hall.
Lamiot, A. (2009, décembre). Le poids des mots et de la gestuelle dans la communication. Métiers de la petite enfance, (156), 14-15.
Levinson, W., Lesser, C. S., & Epstein, R. M. (2010). Developing physician communication skills for patient-centered care. Health Affairs, 29(7), 1310-1318.
Manusov, V., & Patterson, M. L. (2006). The SAGE handbook of nonverbal communication. Thousand Oaks: SAGE Publications.
Phaneuf, M. (2011). La relation soignant-soigné : Rencontre et accompagnement. Saint-Laurent, QC : Chenelière Éducation.
Reny, P. (2012). Savoir communiquer pour mieux aider. Saint-Laurent, QC : ERPI.
Roberts, L., & Bucksey, S. J. (2007). Communicating with patients: what happens in practice? [corrected] [published erratum appears in PHYS THER 2007 Jul;87(7):957]. Physical Therapy, 87(5), 586-594.
Shattell, M. (2004). Nurse-patient interaction: a review of the literature. Journal of Clinical Nursing, 13(6), 714-722.
Société de protection des infirmières et infirmiers du Canada. (2006). La communication. InfoDroit, 15(3), 1-2.
Synergologie.org. (n.d.). Qu'est-ce que la synergologie? Retrieved 14 août 2012, from http://www.synergologie.org/la-synergologie/quest-ce-que-la-synergologie.
Touchène, S. (2011, juin-juillet). La communication, un outil de travail et de socialisation. L'aide-soignante, (128), 9-10.

Recherche

Mots clés

TD